couv_mh

Cahier Houellebecq

Dirigé par Agathe Novak-Lechevalier

Intéressant les uns, agaçant les autres, l’oeuvre et la personne de Michel Houellebecq se caractérisent par une forme très particulière de résistance, qui vient entre autres de ce qu’elles déjouent nos systèmes habituels de coordonnées et qu’elles multiplient les contradictions. Situer Michel Houellebecq implique peut-être de se demander d’abord où il n’est pas.
Lire la suite
couv_schopenhauer

En présence de Schopenhauer

essai

« Entre Schopenhauer et Comte, j’ai fini par trancher ; et progressivement, avec une sorte d’enthousiasme déçu, je suis devenu positiviste ; j’ai donc, dans la même mesure, cessé d’être schopenhauerien. Il n’empêche que je relis peu Comte, et jamais avec un vrai plaisir ; alors qu’aucun romancier, aucun moraliste, aucun poète ne m’aura autant influencé qu’Arthur Schopenhauer. Il ne s’agit même pas de « l’art d’écrire », de balivernes de ce genre ; il s’agit des conditions préalables auxquelles chacun devrait pouvoir souscrire avant d’avoir le front de proposer sa pensée à l’attention du public. »
Lire la suite
Ceci n'est pas un conte

Ceci n'est pas un conte

Avant-propos de François L'Yvonnet

« Lorsqu’on fait un conte, c’est à quelqu’un qui l’écoute ; et pour peu que le conte dure, il est rare que le conteur ne soit pas interrompu quelquefois par son auditeur. Voilà pourquoi j’ai introduit dans le récit qu’on va lire, et qui n’est pas un conte, ou qui est un mauvais conte, si vous vous en doutez, un personnage qui fasse à peu près le rôle du lecteur ; et je commence. »
Lire la suite
9782851977410

Ce Chien ton serviteur

Cet ouvrage fait l’objet d’un partenariat avec la SPA. Afin de manifester notre soutien aux actions de l’association, une partie des bénéfices de la vente de ce livre leur seront reversés.

Inattendu, dynamique, innocent et presque naïf, l’auteur se fait chien et parvient même à faire penser le lecteur comme l’animal qu’il joue.
Lire la suite
couv_perec

Cahier Perec

Dirigé par

Ce Cahier comporte des inédits de l’auteur et des textes rares, des études approfondies par des spécialistes, des articles critiques, des entretiens, des témoignages et de la correspondance.

Il offre l’occasion de revenir sur les aspects marquants d’une œuvre littéraire caractérisée par une remarquable diversité, dont il arpente les différents territoires : le ludique et le romanesque, l’interrogation du quotidien, l’exploration autobiographique – l’idée générale étant de donner une vue d’ensemble de l’œuvre perecquienne sans répéter le discours critique qui lui est déjà consacré.
Lire la suite
couv_reclus

Pourquoi sommes nous anarchistes ?

Il était géographe et anarchiste, pour les mêmes raisons. Ce qui peut paraître paradoxal. Comme Pierre Kropotkine, qu’il préfaça, son communisme libertaire se nourrit de la science. C’est l’étude rationnelle des sociétés humaines, de l’aménagement de l’espace, de la production et de la distribution des ressources qui justifie son adhésion aux idéaux anarchistes. Il est anarchiste par réalisme.
Lire la suite
La guerre civile en France

La guerre civile en France

Un pamphlet écrit « à chaud », en mai 1871, au moment de la « Semaine sanglante », qui vit l’écrasement final de la Commune et l’exécution massive des insurgés. Karl Marx est, à la fois, enthousiaste devant la révolte des Communards contre les Versaillais et prudent, pour ne pas dire, circonspect.
Lire la suite
L'insurrection parisienne

L'insurrection parisienne

Victor Hugo sera l’un des seuls écrivains français, à part Rimbaud (qui était peut-être à Paris au moment des événements) et Verlaine (qui honora Louise Michel) à témoigner d’une certaine sympathie pour la Commune, en tout cas, le seul à dénoncer la répression sanglante qui frappa les insurgés. Pour cela, il adopte à la fois la forme poétique et épistolaire.
Lire la suite
couv_michel

Aux citoyennes de Paris

Pionnière du féminisme, Louise Michel écrit dans ses Mémoires : « La question des femmes est, surtout à l’heure actuelle, inséparable de la question de l’humanité. »
Lire la suite
couv_luxemburg

Réforme sociale ou révolution ?

Cet essai un classique du marxisme. Derrière des querelles datées, des argumentations désuètes, des visions certes dépassées, demeurent une question non résolue, qui agite encore les esprits : le capitalisme est-il améliorable graduellement ? Et donc faut-il se résoudre, par réalisme, au triomphe de la social-démocratie ?
Lire la suite
couv_barres

La Terre et les Morts

Nous trouvons dans ce célèbre discours, du 10 mars 1899, à la Ligue de la Patrie française, les motifs d’une défense de l’identité nationale qui, sous des formes diverses, plus ou moins radicales, plus ou moins édulcorées, trouvent encore aujourd’hui des formes d’expression dans notre vie politique.
Lire la suite
couv_jullien_v2

Il n'y a pas d'identité culturelle

La prochaine campagne électorale en France, nous annonce-ton, tournera autour de l’identité culturelle. Autour de ces questions : ne faut-il pas défendre l’ « identité culturelle » de la France contre la menace des communautarismes ? Où placer le curseur entre la tolérance et l’intégration, l’acceptation des différences et la revendication identitaire ?
Lire la suite
Cahier Sachs

Cahier Sachs

Dirigé par Henri Raczymow

Ce Cahier a la seule ambition de faire le point – sans rien omettre – sur cet écrivain qui fut un témoin essentiel de la vie artistique et littéraire du Paris de l’entre-deux guerres, l’ami entre autres de Cocteau, qui le fascine, de Jacques et Raïssa Maritain, de Max Jacob, de Gide, de Violette Leduc, et l’auteur d’au moins deux livres majeurs : Le Sabbat et La Chasse à courre, parus tous les deux après la guerre, de façon posthume.
Lire la suite
couv_derriere-cinq-barreaux

Derrière cinq barreaux

De novembre 1943 au mois d’avril 1945, Maurice Sachs est en prison à Hambourg. Par privilège il peut écrire à loisir. Il jette sur le papier ses pensées, ses projets, ses rêveries. Suite de fragments achevés, ces pages ont à la fois la perfection du fini et le charme des ébauches. À la fin de cette vie picaresque et amorale qui fut la sienne (mais il ignore alors qu’il n’a plus que quelques mois à vivre), il confie : « J’écris, je suis heureux, j’ai enfin retrouvé le calme. » Ce livre a d’abord paru chez Gallimard en 1952 et n’a jamais été réédité.
Lire la suite
couv_memoiremoral

Mémoire Moral

Texte autobiographique

Ce texte autobiographique et inédit, Maurice Sachs a commencé à l'écrire à Saint-Prest dans l’Eure-et-Loir l’été 1934. Il en achèvera la rédaction l’été 36 (il a juste trente ans) sur le Boucanier, la péniche qu’il avait louée sur la Seine.
Ces pages deviendront Le sabbat, son livre majeur, seulement 1939.
Lire la suite