Charles Maurras

(1868 – 1952)

Né à Martigues, dans cette Provence qu’il chérira. Poète néoclassique, félibre, critique littéraire, journaliste et théoricien politique. Adepte du nationalisme intégral, monarchiste intransigeant, polémiste antidreyfusard, il fera de l’Action française le fer de lance de son combat antirépublicain. Son ralliement à Vichy en 1940, ses prises de position, en particulier antisémites, lui vaudront une condamnation à la réclusion perpétuelle pour intelligence avec l’ennemi. Outre ses œuvres poétiques (La Musique intérieure, 1925), il a laissé un grand nombre d’ouvrages politiques : Enquête sur la monarchie, 1900-1909 ; L’Avenir de l’intelligence, 1905 ; Dictionnaire politique et critique, 1934 ; Mes Idées politiques, 1937.

Publié à L’Herne :

  • L’Ordre et le Désordre (Carnets)
  • Soliloque du prisonnier (Carnets)
  • La bonne mort (Carnets)