La ville machine

Jacques Ferrier
Categorie :
Parution : 19/05/2021
Pages : 144
ISBN : 9791031903866

L’épreuve pandémique que nous traversons a révélé l’incapacité des villes à prendre soin de leurs habitants. À partir de ce constat, cet essai interroge le rôle prépondérant qu’a pris la technique dans nos vies métropolitaines, et envisage la crise sanitaire comme une occasion de remettre l’humain au centre du projet urbain. Des transports de masse à la climatisation, des appareils ménagers aux outils informatiques, des réseaux d’énergie à ceux de communication, rien ne semble plus possible sans la technique. En accompagnant l’urbanisation planétaire, de servante, elle est devenue maîtresse. La ville a fini par se confondre avec une gigantesque infrastructure. On aurait pu attendre d’elle, en contrepartie, qu’elle soit protectrice. Or, il n’en est rien. Il faut remettre en jeu le corps dans la ville, prendre la question des sens – des cinq sens – au sérieux et placer le vécu de l’habitant au cœur du design urbain. La crise a montré que la relation est la valeur fondamentale de la ville résiliente. Cet essai souligne l’urgence de concevoir la ville autrement, de créer une architecture de la résonance ; résonance avec la planète, avec le contexte, avec l’habitant.

« La crise a dévoilé la vulnérabilité d’un monde urbain, dont on pensait que la sophistication et l’efficacité le rendaient infaillible. Or c’est précisément sa dépendance vis-à-vis de l’infrastructure technologique qui a provoqué la paralysie de la vie collective et économique. Cette situation extraordinaire expose au grand jour la prise de pouvoir de l’infrastructure technique, et comment celle-ci, à la surprise de tous, n’a fait preuve d’aucune résilience. »