De la liberté de penser dans un État libre

Spinoza
Categorie : Carnets de L'Herne
Parution : 01/01/2007
Pages : 77
ISBN : 9782851976765
NOUVEAU PRIX : 6,50€

 

En 1670, Spinoza publie anonymement, en latin, le Traité théologico-politique pour défendre la liberté de penser. Un anonymat rendu nécessaire par le climat délétère qui régnait alors à Amsterdam. Le succès de l’ouvrage fut considérable et nourrit une polémique dans toute l’Europe. La pensée des Lumières, quelques décennies plus tard, lui doit l’essentiel : l’émancipation de la raison de toute espèce d’autorité extérieure. Son « athéisme » fit alors scandale. Avec une extrême vivacité, Spinoza ne témoignait pourtant que de son attachement à la tolérance et à la démocratie. Au regard de certaines questions qui nous taraudent, des défis que nos sociétés doivent relever, les pages qu’il consacre aux rapports de la Religion et de l’État sont d’une actualité brûlante et peuvent être l’occasion d’approfondir le sens et l’approche que nous avons de la Liberté.

« J’ai cru faire une bonne chose et de quelque utilité peut-être en montrant que la liberté de penser, non seulement peut se concilier avec le maintien de la paix et le salut de l’Etat, mais même qu’on ne pourrait la détruire sans détruire du même coup la paix de l’Etat et la piété elle-même. »