Cahier Alexandre Dumas

Alexandre Dumas
Categorie :
Parution : 04/11/2020
Pages : 288
ISBN : 9791031903972
Dirigé par Sylvain Ledda. En collaboration avec Claude Schopp.

À sa mort en 1870, Alexandre Dumas est l’un des écrivains les plus célèbres de son siècle. Cent-cinquante ans après, sa gloire n’a pas terni et ses œuvres, traduites dans le monde entier, font de lui l’un des auteurs français les plus lus. Menant tambour battant une existence digne d’un roman, Alexandre Dumas appartient à la génération romantique qui rêva de changer le monde. Ses voyages, sa correspondance, ses échanges avec les artistes de son temps témoignent d’une énergie hors normes. Pour Dumas, la création littéraire est d’abord animée par sa passion pour le théâtre, bientôt suivie d’un engouement pour le genre romanesque, où il excelle. Maître du suspens et des rebondissements, Dumas porte aussi un regard critique sur son œuvre et reste jusqu’à la fin fidèle au romantisme de sa jeunesse.

Ce cahier consacré à Dumas invite à lire des inédits et des textes rares de l’auteur. Écrivains et chercheurs apportent également leur regard sur une œuvre qu’on ne finit pas de redécouvrir, et dont l’originalité tient tout ensemble à son caractère novateur, savant et accessible. Histoire, imagination, critique littéraire, stratégies auctoriales, tempérament d’artiste : tous ces aspects de la création dumasienne sont abordés dans ce cahier par les amateurs et les spécialistes de Dumas l’enchanteur.

 

Revue de presse :

« S’attaquer à Dumas n’est pas une mince affaire, au vu de la colossale production de ce titan du XIXe siècle, riche de centaines de romans et pièces de théâtre… Professeur de littérature, spécialiste du romantisme, Sylvain Ledda s’y est attelé avec succès, en opérant un survol de l’œuvre articulé autour de faits de société et d’évènements privés. »
L’Express

« Les éditions de L’Herne éditent un Cahier roboratif qui rassemble études, correspondances, entretiens… pour peindre l’épopée du plus beau bretteur de notre littérature. »
Les Echos

« Passionnant Cahier de l’Herne qui vient de lui être consacré : on y découvre son talent critique dans une pénétrante analyse de Madame Bovary ; on y lit une lettre délicieuse à Georges Sand ; Georges Perec y exprime tout ce qu’il doit à Vingt ans après ; et Leon Gozlan nous fait le récit succulent, millésimé 1848, d’une visite à l’incroyable château de Monte-Cristo. »
Le Télégramme