Une matinée de Joseph Staline

Categorie : L'Envers

Qui est l’auteur de ce récit ? Nous l’ignorons. Il a voulu garder l’anonymat. Sur son manuscrit dactylographié ne figurent que deux initiales : P.N. Il n’a jamais songé à le faire parvenir en Occident. Il ne sait pas que son récit va paraître. Il le situe en 1947, comme le premier cercle de Soljenitsyne. Ses personnages sont des êtres réels, comme chez Soljenitsyne : Staline, son fameux secrétaire Poskrybichev, son aide de camp Vlasik, et le puissant chef de la police, Beria. Rien de caricatural. Rien ne semble inventé, ni les traits des protagonistes, ni la situation. Comme chez Soljenitsyne, les caractères sont révélés par le langage, langage puissant et différencié. Il nous montre un Staline sans masque, dans l’intimité. Hanté par les fantômes de ses victimes passées et futures, par son obsession, par sa propre image de père du Peuple.