Tyrannie de la majorité

Alexis de Tocqueville
Categorie :
Parution : 25/04/2018
Pages : 104
ISBN : 9782851973542

De la démocratie en Amérique, d’où est extrait ce texte, est l’une des œuvres majeures de la philosophie politique contemporaine.

Tocqueville y expose un ensemble d’observations et d’analyses de la société américaine naissante et de son système politique. Il note que c’est l’égalité et non la liberté qui constitue le caractère distinctif des démocraties modernes et que la tendance à l’égalisation des conditions comporte un risque pour la liberté. Les sociétés modernes sont portées vers une forme de « despotisme » inédit que Tocqueville s’emploie à définir, faute de concept disponible. L’égalité des conditions provoque l’atomisation du corps social, le repli sur eux-mêmes des individus, gagnés par la passion du bien-être et la multiplication des fortunes médiocres…Une tendance à la « moyennisation » de la société qui finit par engendrer le conformisme des mœurs et des opinions. S’installe alors une sorte de servitude douce, la tyrannie d’une majorité – nécessairement oppressive à l’égard de la minorité – qui s’en remet à l’État tout-puissant, à charge pour lui d’étendre l’égalité des conditions et de veiller à la vie paisible et à la prospérité de chacun.

 

« Une grande révolution démocratique s’opère parmi nous, tous la voient ; mais tous ne la jugent point de la même manière. Les uns la considèrent comme une chose nouvelle, et, la prenant pour un accident, ils espèrent pouvoir encore l’arrêter ; tandis que d’autres la jugent irrésistible, parce qu’elle leur semble le fait le plus continu, le plus ancien et le plus permanent que l’on connaisse dans l’Histoire.»

 

Presse

Libération