Rencontre à Copenhague

Milton Hindus
Categorie : Essais
Parution : 20080101
Pages : 237
ISBN : 978285974426

 » Aucune gêne à vous avouer que je n’ai jamais lu Mien Kampf ! Tout ce que pensent, ou racontent ou écrivent les Allemands m’assomme – Celte dans chaque pouce de ma misérable personne tout ce qui vient d’Outre Rhin me coagule (…)

(…) je ne suis pas comme Romain Rolland, Renan et tant d’autres- pas germanisant pour un sou- le moins germanisant des Français, le plus Français celte des Français- Je ne me suis lancé (comme un con) dans cette effroyable aventure et quelle misère ! que dans un but = un seul UNIQUE : éviter une autre guerre – Que le sang français ne coule plus – Hélas ! Voyez comme j’ai réussi ! Alors ce que déconnait Hitler m’a toujours semblé futile. D’ailleurs son entourage me détestait – La vocifération Hitlérienne, ce néo-romantisme hurlant, ce satanisme wagnérien m’a toujours semblé énormément obscène et insupportable – Je suis pour Couperin, Rameau – Jaquin (le connaissez-vous ?) Ronsard… Rabelais ? oui – certes mais bien pourri d’académisme, d’Humanisme, etc… Dreiser évidemment il est le premier de vos auteurs – toutefois cher Hindus- il y a dans vos burlesk – dans Dinner at Eight – dans la félinité de vos filles… un philtre de vie tout à fait original, divin, qui ne se trouve pas dans Dreiser – Dreiser ne nous apprend rien – Dinner at Eight42nd Street, nous apprend beaucoup… «