Mes apprentissages à Paris

Categorie : Carnets de L'Herne
Parution : 20120101
Pages : 144
ISBN : 9782851972385

Ses aventures amoureuses autant que ses opinions subversives vont conduire Casanova à la célèbre prison de Venise, les Plombs. Celle dont on ne s’évadait pas. Il réussira pourtant à prendre la fuite et trouvera refuge à Paris. Profitant de l’appui de l’abbé de Bernis, devenu ministre de Louis XV, après en avoir été l’ambassadeur à Venise, il mènera grand train,

offrant à quelques Grands et à leurs dames, ses services de conspirateur, d’espion ou de diplomate. Il a su admirablement jouer, pour mener sa barque, des travers et des ressources d’une société décadente et se servir des ambitions et des vanités. Le monde qu’il observe, est celui des palais, des salons et des rues. Il passe sans transition de la compagnie des souverains, des savants à celle des prostituées. Il trouvera même le temps sinon d’inventer, du moins de s’approprier une « loterie » (pour financer la construction de l’École militaire, sans alourdir la fiscalité), ce qui lui assura une belle fortune. Le personnage est là tout entier : séducteur, habile, souvent manipulateur, parfois même un peu escroc, mais toujours attentif aux idées nouvelles qui vont bientôt emporter le vieux monde. Il appartient à la fois à l’Ancien régime (par ses valeurs sociales) et aux temps nouveaux (par ses idéaux philosophiques).

Presse