Le rickshaw-fantôme

Rudyard Kipling
Categorie : Romans
Parution : 25/02/2015
Pages : 120
ISBN : 9782851977397

2015 est l’année des 150 ans de naissance de Rudyard Kipling !

Par l’auteur prolifique du Livre de la jungle, Le rickshaw-fantôme fait partie d’un ensemble de nouvelles de jeunesses rares, non publié en français depuis plus de vingt ans. Dans la veine des Histoires comme ça, ces textes ont été écrits dans les années 1880, à l’époque où le jeune Kipling, à peine sorti de ces études, travaillait à Lahore comme journaliste. Il écrit une quarantaine de nouvelles, publiées ensuite par le Indian Railway Library. Véritables “Relay” de l’époque, cette entreprise proposait aux voyageurs de courtes fictions en format poche, évoquant une Inde fascinante et mythifiée. Le rickshaw-fantôme, petit conte fantastique mêlant l’exotique et la terreur, est emblématique du style de Kipling à l’époque où il était un écrivain en formation. Le recueil, orné de belles lettrines et gravures, est composé de cinq nouvelles.

1) Le rickshaw-fantôme : « Il y a trois ans j’eus la bonne… l’on ne peut plus mauvaise fortune… de faire la route de Gravesend à Bombay, au retour d’un long congé, avec une certaine Agnès Keith-Wessington, femme d’un officier côté Bombay. De quel genre de femme il s’agissait, là n’est point pour vous la question… »
2) La cité de l’épouvantable nuit : « Une fois encore, la voix tonnante jette cette même phrase, toute vibrante de sa propre véhémence. Puis, tout près comme au loin, l’air répète : – Mahomet est le prophète de Dieu »
3) L’homme qui fut : « C’était un jeune Oriental de belle mine, naturellement enclin à battre les régions inexplorées de la terre, et frais débarqué dans l’Inde où il arrivait de nulle part et d’ailleurs. Du moins, personne au monde ne pouvait affirmer si c’était par la voie des Balkans, du Budukshai, de Chitral, du Bélouchistan, du Népal ou par n’importe quelle autre »
4) Sa Majesté le Roi : « À Miss Biddums il confiait avec une égale foi ses habits déchirés et ses chagrins plus sérieux. Elle remettait tout en état. Elle savait fort bien comment la terre était née et avait rassuré l’âme tremblante de Sa Majesté le Roi, cette terrible fois où… »
5) Le retour d’Imray : « Imray avait réalisé l’impossible. Sans avertissement, sans aucune raison plausible, en pleine jeunesse et au seuil de sa carrière il avait préféré disparaître du monde… »

Presse :

  • Le Monde « …cinq nouvelles qui sont autant de voyages dans une Inde coloniale mystérieuse. »

Lecteurs :