Le Paradoxe du Monothéisme

Henry Corbin
Categorie : Essais
Parution : 20030101
Pages :  258
ISBN : 9782851974270

Le Judaïsme, le Christianisme et l’Islam forment les trois rameaux de ce qu’il est convenu d’appeler le monothéisme issu de la religion d’Abraham. Il s’agit de la foi révélée en un Dieu unique, inconnaissable par les voies de la perception et de la raison, et transcendant. Ce monothéisme a des traits spécifiques malgré les différences considérables des trois branches qui la composent.

Henry Corbin nous montre ici comment, au-delà des frontières imposées, le judaïsme, le christianisme et l’islam ont produit une vision homogène et des monuments théologiques proches les uns des autres.

Cependant, la religion monothéiste s’est imposée face au polythéisme grec et romain, et a fini par recréer en son sein l’idôlatrie qu’elle prétendait ruiner. D’une part le digme de l’incarnation a autorisé l’inscription de Dieu dans l’Histoire, aboutissant à sa divinisation et légitimant ainsi les contraintes des sociétés humaines. D’autre part, le Dieu unique étant compris comme la totalité de ce qui est, chaque créature est appelée à se soumettre à sa loi et à obéir à ses représentants. Ainsi la religion se transforme-t-elle en politique totalitaire.

Henry Corbin oppose à cette réalité les leçons des gnoses islamiques juives et chrétiennes, montrant qu’à partir de la même révélation deux voies s’ouvrent : l’une est celle des religions officielles, légataires et littéralistes où l’Église et ses servitudes relayent la voix du Dieu caché, l’autre est la religion de la Beauté et de la Gnose où Dieu rend unique chaque créature, fondant ainsi son individualité.

 

Page web officielle de l’auteur

 

Presse

Opinions des lecteurs