L’âme humaine sous le socialisme

Oscar Wilde
Categorie : Carnets de L'Herne
Parution : 01/01/2013
Pages :  104
ISBN : 9782851972606
NOUVEAU PRIX : 6,50€

 

L’âme humaine sous le socialisme est une réflexion sur l’intérêt et les conséquences qu’aurait l’instauration du socialisme sur l’épanouissement de l’individu, et en particulier de l’artiste. Il défend la primauté de l’individu, de son indépendance, de son pouvoir de création, et adresse une critique violente au peuple dans ce qu’il peut avoir de moutonneux, à la religion dans ce qu’elle peut avoir de prosélyte, et au principe de la propriété privée, qui n’a pour Wilde comme seule conséquence d’aliéner l’homme, de le faire crouler sous les fausses préoccupations et les fausses satisfactions, au détriment du développement de son individualité. Il se concentre ensuite sur la question de l’artiste, sur son rapport au public, sur le caractère révolutionnaire de toute création artistique, n’hésitant pas à remettre violemment à sa place la norme commune. Un livre ô combien actuel, éclairant qui prône le meilleur développement intellectuel et artistique pour chacun.

Extrait :

« Mais le monde moderne a des plans. Il compte en finir avec la pauvreté et les souffrances qu’elle amène. Il espère en finir avec la douleur, et les maux qu’amène la douleur. Il s’en rapporte au socialisme et à la science ; il compte sur leurs méthodes. Le but auquel il tend, c’est un individualisme s’exprimant par la joie. Cet individualisme sera plus large, plus complet, plus attrayant que ne l’aura jamais été aucun individualisme. La douleur n’est point le but ultime de la perfection. Ce n’est qu’une chose provisoire, une protestation. Elle ne vise que des milieux mauvais, insalubres, injustes.« 

Presse :

Livres Hebdo

Nova Planet

Vive la Rose et le Lilas

Politis