Genève, 1993

Yves Bonnefoy
Categorie : Carnets de L'Herne
Parution : 01/01/2010
Pages : 64
ISBN : 9782851979247

« La conscience de soi et le fait de la poésie » fut le discours d’ouverture par Yves Bonnefoy des Trente-Quatrièmes Rencontres internationales de Genève, portant en 1993 sur Nos identités. Selon Bonnefoy, la pensée rationnelle et la matière muette prédominent aujourd’hui, au contraire des époques marquées par les croyances religieuses qui structuraient les sociétés anciennes.

Cela crée un besoin de vérité, et des pouvoirs pour la vérité, mais blesse en profondeur le besoin d’être. Or il y a une forme de la parole qui, sans retomber dans la rêverie mythologique, peut garder le contact avec ces moments en nous où la perception de soi a cessé d’être pure négativité et angoisse. C’est la parole poétique, celle qui repose sur l’expérience que chacun peut faire de l’indéfait et de l’unité du monde, à des moments de déverbalisation de ce qui est perçu. La poésie veut recréer et retrouver ces moments, par le travail du son dans le poème. D’une telle présence authentique à soi-même résultent des bénéfices pour le lien social et la confiance dans le langage.

Extrait de la préface d’Odile Bombarde

Premières pages

 

Presse