De l’essence du rire

Charles Baudelaire
Categorie :
Parution : 30/09/2015
Pages : 80
ISBN : 9782851973108
Avant-propos de François L’Yvonnet.

Dans ce court essai rédigé en 1855, Baudelaire s’interroge sur ce qui provoque le rire, et en arrive à la conclusion que le rire est satanique et donc profondément humain : « comme le rire est essentiellement humain, il est essentiellement contradictoire, c’est--dire qu’il est la fois signe d’une grandeur infinie et d’une misère infinie ».

« Ce qui suffirait pour démontrer que le comique est un des plus clairs signes sataniques de l’homme et un des nombreux pépins contenus dans la pomme symbolique, est l’accord unanime des physiologistes du rire sur la raison première de ce monstrueux phénomène. Le rire, disent-ils, vient de la supériorité. Je ne serais pas étonné que devant cette découverte le physiologiste se fût mis à rire en pensant à sa propre supériorité. Aussi, il fallait dire : Le rire vient de l’idée de sa propre supériorité. Idée satanique s’il en fut jamais ! Orgueil et aberration ! Or, il est notoire que tous les fous des hôpitaux ont l’idée de leur propre supériorité développée outre mesure. Je ne connais guère de fous d’humilité. Remarquez que le rire est une des expressions les plus fréquentes et les plus nombreuses de la folie. »  
Charles Baudelaire