Cahier Henri Pierre Roché

Henri Pierre Roché
Categorie :
Parution : 28/10/2015
Pages : 328
ISBN : 9782851971814

Henri Pierre Roché, s’il n’est pas complètement méconnu, c’est parce que, souvent, il est associé au nom d’un autre. Albert Roussel (Poèmes chinois), François Truffaut (Jules et Jim, Deux Anglaises et le Continent) ou Marcel Duchamp, Constantin Brancusi, Gertrude Stein, Marie Laurencin… Homme discret, timide même, comme le décrit si bien le poète André Salmon : Ombres de la Closerie ! Je sais quelqu’un qui les saurait bien évoquer toutes ; un de mes plus anciens camarades, un peu mon aîné et c’est beaucoup dire ; le moins loquace des familiers de la terrasse ; l’un de ses meilleurs observateurs : H.P. Roché.
Or ce silence autour d’Henri Pierre Roché est inqualifiable parce qu’il ne rend pas justice à son œuvre et sa personnalité. Et aussi, parce que au cœur de la création artistique de la première moitié du xxe siècle, il éclaire d’une manière très particulière l’histoire culturelle de cette époque.
Son œuvre écrite : François Truffaut a sauvé une partie de cette œuvre de l’oubli. Mais paradoxalement, ses films ont aussi étouffé l’œuvre de Roché, qu’il est temps de reconnaître à sa juste valeur. Jules et Jim et Deux Anglaises et le Continent sont d’une modernité étonnante non seulement par les thèmes abordés mais surtout par la manière dont ils le sont : un style extrêmement tendu, où la parataxe l’emporte sur le développement complaisant, une pointe acérée pour faire vivre des personnages, le sens du détail concret qui évacue le long discours, la confrontation de points de vue, sans parler de l’utilisation d’une abondante matière autobiographique. Mais à côté de ces œuvres connues, existent également plusieurs textes édités et ensuite oubliés.
Les raisons ne manquent pas de rendre à Henri Pierre Roché la place qui est la sienne. Le travail que nous présentons cherche donc à rendre compte des multiples facettes de ce personnage hors-norme, dont l’œuvre doit connaître la lumière. Et que lorsqu’est mentionné le nom de Roché, on ne soit plus obligé de dire : Roché ? L’ami de…

 

Presse :