René Char

(1907 – 1988)

René Char est un poète et résistant français, il adhère à 22 ans au mouvement surréaliste et signe un recueil en commun avec Breton et Eluard mais reprend bien vite son indépendance en 1934.
Son oeuvre sera désormais celle d’un solitaire et d’un homme d’action en prise avec son temps : en 1937, il dédie son Placard pour un chemin des écoliers aux « enfants d’Espagne ».
Démobilisé en 1940, il entre presque aussitôt dans la Résistance sous le nom de guerre d’Alexandre. Cette expérience sera relatée dans Les Feuillets d’Hypnos (1946). Après la Libération, Seuls demeurent (1945), somme des temps de guerre, est suivi du Poème pulvérisé (1947), de Fureur et mystère (1948) et des Matinaux (1950) qui ont « mission d’éveiller », au sortir de la réclusion. René Char a beaucoup travaillé avec les peintres de son temps : Braque, Miro. Tout son travail d’écriture poétique résidait par ailleurs dans l’épuration de ses phrases jusqu’à les réduire à de fulgurants instantanés. 

Publié à L’Herne :

  • René Char (Cahiers)