Rémy de Gourmont

Remy de Gourmont est né le 4 avril 1858, à Bazoches-au-Houlme, dans l’Orne. De 1868 à 1876, il est interne au lycée de Coutances où il fait de brillantes études.

Après avoir « suivi » des études de droit à Caen, il s’installe à Paris et entre le 7 novembre 1881 comme attaché à la Bibliothèque nationale ; il est révoqué dix ans plus tard à la suite de la publication dans le Mercure de France de son pamphlet Le joujou patriotisme.

Son œuvre comprend essais linguistiques (Le Latin mystique, Esthétique de la langue française, Le Problème du style), littéraires (Le Livre des masques, Promenades littéraires), philosophiques (Promenades philosophiques), des pièces de théâtre (Le Vieux Roi), des romans (Sixtine, le grand roman du symbolisme, Les Chevaux de Diomède, Une nuit au luxembourg), des nouvelles (Couleurs), des aphorismes, etc.

Il fut l’un des fondateurs et l’âme du Mercure de France, directeur de revues (L’Ymagier, La Revue des idées…), de la collection Le plus belles pages, traducteur…

Rémy de Gourmont fut atteint, à l’âge de 26 ans, d’un lupus à la face qui fit de lui un « reclus ». Il meurt en 1915.

 

Publié à L’Herne:

  •  Gourmont (Cahiers)