Léon Tolstoï

(1828-1910)

À côté de ses grands romans comme La guerre et la paix ou Anna Karénine, Tolstoï eut une immense activité politique, sociale, philosophique et religieuse. Après avoir renoncé à la littérature, il critiqua toutes les formes  de l’art et écrivit jusqu’à la fin de sa longue vie de nombreux livres et articles dans tous ces domaines, se battant aussi bien dans sa vie que dans ses textes pour la paix, la non-violence et l’avènement d’une société plus juste, libérée du mensonge et de l’oppression des institutions civiles et religieuses.

 

Publiés à L’Herne :

  • Du suicide (Carnets) Traduit, préfacé et annoté par Bernard Kreise
  • Les chemins de la misère (Carnets)