Jean Vilar

Jean Vilar, né le 25 mars 1912 et mort le 28 mai 1971 à Sète, était un acteur de théâtre et de cinéma, un metteur en scène et un directeur de théâtre français, créateur du Festival d’Avignon en 1947 et directeur du Théâtre national populaire (TNP) de 1951 à 1963.

En 1940, il rejoint le théâtre ambulant La Roulotte, d’André Clavé, qu’il codirige, et participe aux tournées de Jeune France. Après sa première mise en scène, celle de La Danse de mort d’August Strindberg en 1942, il fonde sa propre compagnie, la compagnie des Sept, en 1943.

En 1947, il organise du 4 au 10 septembre dans la cour d’honneur du palais des Papes, à Avignon, la Semaine d’art dramatique en Avignon, qui devient le Festival d’Avignon. Il dirigera le festival jusqu’à sa mort en 1971.

Vilar est nommé à la tête du Théâtre national populaire (TNP) en 1951 à l’instigation de Jeanne Laurent, sous-directrice des Spectacles et de la Musique. Il cherche à rendre le théâtre accessible au plus grand nombre notamment en abaissant le prix des places.

Cette quête se conclut par une forme de politisation à partir de 1961 : les pièces proposées ne cessent de traiter du fascisme en pleine guerre d’Algérie.

Vilar ne demande pas le renouvellement de son mandat à la tête du TNP qui s’achève en 1963. Il se consacre dès lors entièrement au Festival d’Avignon.

Jean Vilar est enterré dans la partie basse du cimetière marin de Sète. Publié à L’Herne:

  • Vilar (Cahiers)