Fiodor Dostoievski

(1821 – 1881)

Écrivain emblématique de la Russie du XIXe siècle, Fiodor Dostoïevski  compte parmi les hommes de lettres dont l’œuvre a donné une inflexion durable au paysage littéraire. Au terme d’une enfance marquée par la douleur et le deuil, il pénètre les milieux intellectuels progressistes petersbourgeois et s’engage en politique. Arrêté par le tsar et condamné à quatre ans de bagne en Sibérie, il découvre les couches populaires brimées. Il renoue alors avec les libéraux et devient un nationaliste convaincu, fervent défenseur du « bon peuple » russe. Inspiré par ses lectures, notamment par Balzac qu’il traduit dans sa langue, Fiodor Dostoïevski se met tôt à publier des romans. Son écriture, résolument marquée par l’abondance des dialogues et la multiplicité des points de vue, est au fondement des enjeux romanesques contemporains. Les personnages complexes et ambigus se construisent à travers leurs interactions sociales, comme dans Crime et Châtiment ou Les Frères Karamazov. Son œuvre hantée par la recherche de l’authenticité, s’attache à décrire le monde dans toute sa réalité.

Publié à L’Herne :

  • Dostoïevski (Cahiers)