Collège des Bernardins

Initialement, cette abbaye construite au XIIIe siècle, fut créée pour servir de lieu d’étude et de recherches au coeur de la pensée chrétienne. Son fondateur, Étienne de Lexington, abbé de Clairvaux, accueille des milliers de jeunes moines cisterciens afin qu’ils puissent étudier la théologie et la philosophie. Pendant plus de quatre siècles, le collège des Bernardins contribue au rayonnement intellectuel de la ville et de l’Université de Paris. Le XVIIIe siècle reste une période de déclin pour le Collège, qui, après la Révolution, est vendue en 1791 comme bien national. Le bâtiment principal resté la propriété de Paris est utilisé à des buts divers. En 2001, le bâtiment est finalement racheté à la Ville par le Diocèse de Paris. En 2008, après quatre ans de travaux, le collège renoue avec sa vocation initiale, en devenant un lieu de recherche et de débats pour l’Église et la société, sur la question de l’Homme et de son avenir. Et pour la première fois de son histoire, il est ouvert à tous.

Publié à L’Herne :

  • La globalisation : une question spirituelle ? (Essais)