Cahier Heidegger

Cahier Heidegger

(Réédition abrégée)

Cette réédition abrégée du Cahier paru en 1983, longtemps attendue, invite à lire Heidegger, soit relire autrement tout ce que nous lisons. Le dépaysemment heideggérien nous conduit tout à la fois sur place, loin en arrière et en avant. Il nous dérange, de là où nous croyons être, du séjour accoutumé, dans la familiarité des choses bien connues. Il recule vers l’initial et l’originel, en deçà du passé le plus vieux et de l’histoire elle-même.

Lire la suite
écrits politiques

Les écrits Politiques de Heidegger

Par un examen rigoureux des documents et des archives nazies, cet ouvrage s’efforce de dissiper les malentendus habituels et d’établir le sens réel de ce “rectorat de 1933”, et la place qu’il occupe dans l’ensemble du “chemin de pensée” de Heidegger. Suivant pas à pas la formation de cette pensée, il est montré que seule une interrogation sur le stade ultime de la métaphysique occidentale et son achèvement dans la technique mondiale, rend compréhensible le sens que ce philosophe crut reconnaître au mouvement national-socialiste allemand. L’erreur politique de Heidegger, dont il n’est pas question de nier la gravité, ne nous apparaît en pleine lumière qu’avec l’élucidation des figures qui traversent l’horizon de cet achêvement, celle de Nietzsche, de Rainer Maria Rilke, de Trakl qui, tous tentèrent un même passage hors des déserts et de la nuit métaphysique de l’Occident.
Lire la suite
Couverture_Rilke_Vénitienne

Lettres à une amie vénitienne

(Correspondance complète)

Édition présentée, annotée et commentée par Michel Itty.
Ce volume des lettres inédites de Rilke à une belle vénitienne, Mimi Romanelli, de 1907 à sa mort en 1926, parcourt tout le registre des sentiments amoureux. Rilke y évoque également longuement son travail poétique. L’appareil critique permet de replacer cette correspondance au cœur de la conception de l’amour chez Rilke, dans son combat entre l’art et la vie.
Lire la suite
Cahier Morin

Cahier Morin

Dirigé par François L'Yvonnet

Après une jeunesse héroïque dans la Résistance, Edgar Morin se fit tour à tour sociologue, anthropologue, épistémologue, cinéaste, diariste. Avec le temps, son œuvre apparaît de plus en plus clairement dans sa rigoureuse cohérence. De sa pensée se dégage une vision de l’homme prise dans le tout de l’homme et du monde, qui le rapproche des plus grands.
Il est sans conteste un penseur majeur.
Lire la suite
Pour une crisologie

Pour une crisologie

Non point envisager la crise à partir d’une situation supposée normale, dont elle serait le dérèglement. Mais, la penser dans une perspective anthropologique, à partir de l’homme lui-même, conçu comme « animal crisique » ; c’est-à-dire, comme un tissu de contradictions qui est la source, à la fois, de ses échecs, de ses réussites, de ses inventions et aussi de sa névrose fondamentale.
Un texte novateur qui a une portée à la fois philosophique et politique.
Lire la suite
Fraises, de Joseph Roth

Fraises

Dans ce texte de 1929, roman inachevé inspiré de son enfance, Joseph Roth met en scène un « chevalier d’industrie » qui revient sur ses jeunes années.
Évocation d’une petite ville d’un pays de l’Est où beaucoup d’habitants vivent du commerce du houblon, d’une vie parfois rude, d’une famille de huit enfants et d’un père absent et ivrogne, ce texte est cependant empreint d’humour et de poésie. Le lecteur y croise des personnages haut en couleurs : monsieur le Comte, Pantaleymon, voleur battu par sa femme… La part autobiographique de ce fragment qui rappelle l’enfance de l’auteur à Brody, en Galicie, est indéniable.

Traduit de l’allemand par Alexis Tautou.
Lire la suite
L'exécution de Troppman

L'exécution de Troppman

Préfacé par François L'Yvonnet

" Au mois de janvier de cette année, me trouvant à Paris, à table chez un de mes amis, je reçus de Maxime Ducamp l’invitation tout à fait inattendue d’assister à l’exécution de Troppmann. Il ne s’agissait pas seulement de son exécution ; Ducamp me proposait de me faire mettre au rang des rares privilégiés autorisés à entrer dans la prison même.
On n’a pas encore oublié le crime horrible commis par Troppmann ; mais, en ce temps-là, Paris s’intéressait autant, sinon plus, à lui et à son exécution prochaine, qu’au nouveau ministère pseudo-parlementaire, qu’à l’assassinat de Victor Noir tué de la main du prince Pierre Bonaparte si étonnamment acquitté depuis. Dans toutes les vitrines des photographes, on voyait des rangées entières de portraits qui représentaient un jeune gaillard, au large front, aux petits yeux noirs, aux lèvres lippues. C’était l’illustre assassin de Pantin. "
Lire la suite
Méthode Coué

La méthode Coué

Une approche efficace pour renforcer la confiance en soi !
La maîtrise de soi-même par l’autosuggestion consciente.
« Tous les jours, à tous points de vue, je vais de mieux en mieux. » Chaque matin, au réveil, avant de vous lever, et tous les soirs, aussitôt au lit, fermez les yeux et, sans chercher à fixer votre attention sur ce que vous dites, prononcez cette phrase vingt fois de suite.
Basée sur l’autosuggestion – qui se distingue fondamentalement de la volonté –, la méthode Coué permet d’atteindre l’équilibre physique et psychique.
Lire la suite
Cahier de L'Herne Jean Cocteau

Cahier Cocteau

Dirigé par Serge Linarès

Romancier, réalisateur, dramaturge, dessinateur, la figure de Jean Cocteau, qui se voulait poète avant tout, a suscité nombre de commentaires et de prises de position.
Ce Cahier dirigé par Serge Linarès propose une vue d’ensemble des acquis de la recherche autour de l’auteur, afin que le lecteur puisse envisager la totalité de sa création polymorphe.
Lire la suite
Portrait de Mounet-Sully

Portrait de Mounet-Sully

Cet ouvrage, paru en 1945, imbrique texte et illustrations à la gouache de Cocteau.
À travers la figure de Mounet-Sully, dont il ne lui reste qu’une « image de son enfance », Cocteau évoque sa fascination pour le théâtre.
Les dessins, en deux couleurs (bleu et rouge) accompagnent l’évocation des spectacles auquel il assistait enfant à la Comédie-Française, et de Mounet-Sully (1841-1916), sociétaire du Français, qui dans les rôles d’Hamlet ou Hippolyte, « offrait ensemble le spectacle d’un dompteur qui cravache un lion et du lion forcé d’obéir. »
Préface de Serge Linarès.
Lire la suite
Une soiree littéraire, de Ivan Gontcharov

Une soirée littéraire

Un extraordinaire moment théâtral où s’affrontent les tenants de différents courants littéraires. Un riche aristocrate organise pour un de ses amis une soirée littéraire où ce dernier va lire un roman qu’il a écrit, alors qu’il n’est pas écrivain. Une société choisie est invitée à cette soirée, et un débat a lieu après la lecture, quand l’auteur a quitté la pièce. Piquant, drôle, savoureux !
Lire la suite
A travers la Sibérie orientale, de Gontcharov

A travers la Sibérie orientale

Capable de rendre le comique inhérent à la vie et de communiquer l’amour profond que lui inspire le spectacle du monde, Gontcharov nous fait retrouver dans ces textes les ingrédients savoureux de la littérature russe du XIXe siècle : les tourments de l’esprit, la dépression des belles âmes, les vilains petits tâcherons de bureaux vulgaires, la vodka maison, la corruption et l’arnaque.
Lire la suite
COUV CIRCONCISION

La circoncision

« Le peuple des circoncis et le peuple des incirconcis ne se font pas face : ils sont, pour la Bible comme pour l’humanité entière, relatifs l’un à l’autre. »
L'auteur s’interroge sur le sens et la place de cette tradition à
partir des textes attribués à Saint Paul, explicite les similitudes
et différences avec le baptême et montre comment la circoncision joue également le rôle de sceau de la foi.
Lire la suite