Wiltold Gombrowicz

Né en 1904 à Maloszyce (Pologne), mort en 1969 à Vence, en France.

Prosateur, dramaturge, essayiste. Il a étudié le Droit à l’Université de Varsovie et la philosophie et sciences économiques à Paris. En 1933 il publie Mémoires du temps de l’immaturité, un recueil des récits — pleins d’humour, jouant avec la forme de la « littérature basse », totalement incompris par la critique.

Quatre ans plus tard est publié le premier roman de Gombrowicz, Ferdydurke, où apparaissent pleinement les sujets continués plus tard également dans ses oeuvres postérieures — le problème d’immaturité et de jeunesse, la « gueule », le masque dont l’homme se couvre envers les autres, l’oppression de la société et de la culture — surtout polonaise, nobiliaire, catholique et provinciale.

Un mois avant l’éclatement de la II Guerre Mondiale, Gombrowicz part en Argentine ou il passe la guerre.

Witold Gombrowicz devient connu dans les années soixante. C’est à cette époque que sortent les éditions françaises de deux romans: Pornographie et Cosmos, considérés par plusieurs connaisseurs de la littérature comme les œuvres les plus éminentes de l’écrivain. C’est à cette époque-là également que Gombrowicz retourne en Europe – d’abord à Berlin Ouest puis dans le Sud de la France où il est mort et où il a été enterré.

 

L’Herne a publié :

  • Gombrowicz (Cahier)
  • Sur Dante