Maurice Blanchot

Maurice Blanchot (1907-2003) est l’un des écrivains et des penseurs majeurs du XXème siècle, mais il reste peu connu du grand public du fait de sa radicale discrétion, par son refus de toute interview, toute photo ; sa vie ressemble – du moins en apparence – à une incarnation possible de l’effacement. Donner une certaine visibilité à ce retrait, en comprendre la nécessité : tel peut être le premier objectif de ce Cahier.

Admiré par Levinas, Derrida, Nancy, et tous les grands philosophes français, il fut l’ami de Georges Bataille, René Char, d’Henri Michaux, de Louis-René des Forêts, Marguerite Duras et beaucoup d’autres. Il est célébré aux Etats-Unis où des universités consacrent des enseignements à son œuvre. En France ses livres réputés difficiles, énigmatiques ont été longtemps réservés, à un petit cercle de lecteurs ; aujourd’hui ce cercle s’agrandit : des thèses, des colloques et plusieurs collections lui sont consacrés. Blanchot est traduit en anglais, espagnol, italien, allemand, japonais et commence à être traduit en polonais, en néérlandais, en bulgare, en hébreu, et bientôt la totalité de l’œuvre sera accessible en chinois.